Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Navigation
À la une Voir toutes les actualités

Session des jeunes religieux, jour 3

Print
« Jésus, « parfait communicateur » : méditation spirituelle avec une approche christologique à partir de Communio et progressio » par Dominique Greiner Tel est le thème de l’échange du dimanche 27 août 2017, troisième jour de notre session.

Avec le père Dominique, nous sommes partis de la figure de Marie pour comprendre celle du Christ parfait communicateur. Comme Maire, nous avons quelque chose à dire et à accueillir de telle sorte qu’il nous faut porter le Christ dans notre cœur et dans le cœur des autres : c’est le premier acte de la communication.
Si l’Église enseigne que le Christ est parfait communicateur, cela veut dire que le modèle de communication c’est le Christ : « Durant son séjour sur cette terre, le Christ s'est révélé lui-même le parfait "Communicateur". (…) En instituant l'Eucharistie, le Christ nous a laissé la forme la plus parfaite de communion ici-bas : la communion entre Dieu et l'homme et, par conséquent, le lien le plus étroit et le plus parfait entre les hommes. Il nous a communiqué son Esprit Vivifiant, principe d'union. (COMMUNION ET PROGRÈS §11)
Sa parole est sans détour, il dit vrai et il sait reconnaître la vérité dans la parole des autres : « tu dis vrai » dit-il à la Samaritaine. Aussi, Jésus ne fait pas que communiquer un message ; il est lui-même le message. Il nous communique les secrets du Père dans la langue des hommes. En prenant nos mots, il sauve notre langage.
Le communicateur parfait, c’est celui qui se laisse enseigner ; Jésus lui-même se laisse enseigner ; il accepte d’entrer dans l’interaction de la communication ; il se laisse interroger.
Après un après-midi de recueillement personnel, nous nous sommes retrouvés à l’église Notre Dame des Anges à 19h pour la messe dominicale présidée par Dominique Lang. C’est là que mercredi, nous nous retrouverons avec le Provincial pour le renouvellement des vœux. Nous avons clôturé la soirée par une vigile nous préparant à la fête de Saint Augustin.

Bernard Bamogo