Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Navigation
À la une
  • “N'oublions pas”

    Lettre du supérieur général aux religieux assomptionnistes, aux sœurs de la famille de l’Assomption, aux laïcs de l’Alliance assomptionniste

Voir toutes les actualités

Avènement du Royaume en soi.

Print
13 Août

Regnum Dei intra vos est, nous dit l'Apôtre: ĞLe royaume de Dieu est au dedans de vous-même ğ (1). Il n'est pas nécessaire d'aller le chercher ailleurs. Quel est donc ce royaume de Dieu? C'est l'état de relations intimes où nous devons arriver, selon ce que Dieu est et selon ce que nous sommes. Mais Dieu, infiniment parfait, est immuable. Ce n'est pas de son côté que peut avoir lieu le changement, c'est du nôtre, en ce sens que nous dépouillant tous les jours de nos défauts, de nos habitudes coupables, nous nous rendions moins indignes de ces communications ineffables que Dieu ne dédaigne pas de faire par sa grâce aux âmes qui, dans la sincérité et la générosité de l'effort, s'appliquent à lui donner une puissance absolue sur elles-mêmes. A mesure que l'âme se purifie par la destruction des taches qu'elle aperçoit, Jésus-Christ, la lumière véritable qui éclaire tout homme venant en ce monde (2), lui manifeste d'une manière plus admirable et les perfections de Dieu, et ce qu'elle lui doit, et lui donne en même temps une énergie plus grande pour accomplir ses devoirs mieux connus.


Première lettre au Maître des novices, d'après Ecrits Spirituels, p. 150-151.


(1) Lc 17, 21.

(2) Selon Jn 1, 9.