Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Navigation
À la une
  • “N'oublions pas”

    Lettre du supérieur général aux religieux assomptionnistes, aux sœurs de la famille de l’Assomption, aux laïcs de l’Alliance assomptionniste

Voir toutes les actualités

J comme Jésus-Christ.

Print
13 Octobre

‘Je ne vous appellerai plus mes serviteurs mais mes amis' (Jn 15, 15). Ces paroles étaient adressées par le divin Maître à ses apôtres, après la Cène, au moment où il allait mourir pour eux, et l'assurance si consolante de l'amitié de Jésus ne s'adresse pas seulement aux Apôtres, mais à toutes les âmes chrétiennes. Oui, Jésus-Christ veut être votre ami, et c'est dans l'Eucharistie surtout qu'il nous offre cette précieuse amitié que nous ne pouvons refuser sans nous rendre coupables de la plus épouvantable ingratitude. Quels sont les caractères de cette divine amitié? Elle est désintéressée, prévenante, patiente et remplie de délicatesse. Qui oserait dire que l'amour que Jésus-Christ nous porte, n'est pas désintéressé. Dieu a-t-il besoin de nous? Sommes-nous nécessaires à son bonheur? Nullement et c'est par un effet incompréhensible de sa bonté qu'il daigne exiger son amour. N'était-ce pas assez pour lui de sauver ses créatures auxquelles il ne devait rien? Mais son amour ne s'arrête pas là et dans l'Eucharistie, il s'offre à nous sans avoir rien à gagner dans ses communications avec d'ingrates créatures.


D'après Ecrits Spirituels, p. 973-974 (Octave du Saint-Sacrement).


<br>