Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Une famille religieuse

Print
La famille de l'Assomption est composée de 5 congrégations religieuses (1 masculine et 4 féminines). Venez les découvrir.

 

LES AUGUSTINS DE L’ASSOMPTION (ou Assomptionnistes)

 

Les Augustins de l’Assomption (a.a.) constituent une congrégation de religieux catholiques (prêtres et frères) fondée à Nîmes, par le Père Emmanuel d’Alzon  en 1845. La règle de la congrégation est inspirée de celle de saint Augustin d’Hippone et elle tire sa dénomination de ce patronage et du Collège de l’Assomption (actuellement Collège public Feuchères, à Nîmes) où des professeurs se sont rassemblés autour d’Emmanuel d’Alzon dans une démarche de vie religieuse.

>> plus d'informations

LES OBLATES DE L’ASSOMPTION (o.a.)

La congrégation des Oblates de l’Assomption (o.a.), religieuses missionnaires, a été fondée en 1865 par le Père Emmanuel d’Alzon et Mère Emmanuel-Marie Correnson dans un but missionnaire, oecuménique et caritatif.

Leur Règle de vie

De spiritualité augustinienne, elles privilégient la vie communautaire, la vie de prière et le partage fraternel, dans la simplicité, l’humilité, le dialogue et le pardon. La vie apostolique des Oblates s’enracine dans l’oraison, la liturgie des Heures récitée en commun et surtout l’Eucharistie, lieu où elles unissent l’offrande de leur vie (« oblate » signifie « offerte ») au sacrifice du Christ, afin que vienne le Règne de Dieu, en elles et autour d’elles (A R T). C’est l’amour du Christ, de la Vierge et de l’Église, appelé aussi dans la tradition assomptionniste, le Triple Amour, qui donne sens à la vie de chaque Oblate et à sa communauté.

Dimension internationale

Les Oblates de l’Assomption travaillent à l’évangélisation dans différents pays, elles cherchent à être « ouvrières d’unité » entre les chrétiens et se mettent au service des plus démunis, par des apostolats très variés.

La congrégation compte actuellement 557 Oblates professes, 78 communautés et 24 nationalités. Elle est présente dans 20 pays, elle cultive les richesses de l’internationalité. Elle valorise aussi la collaboration avec les Augustins de l’Assomption, en fidélité avec leurs origines, et avec les laïcs.

 

Pour en savoir plus : soeursoblatesassomption.wordpress.com

 

Trois autres congrégations féminines d’origine française complètent la famille

Les Religieuses de l’Assomption (r.a.)

Dans l’expérience de leur fondatrice Sainte Marie-Eugénie Milleret, en 1839, s’enracine leur mission d’éducation. Présentes dans 32 pays sur quatre continents, les 1 100 religieuses se répartissent dans 170 communautés. En France, elles travaillent à l’évangélisation par l’éducation au sein de paroisses, d’établissements scolaires, de foyers de jeunes, d’aumôneries et de maisons d’accueil.

Pour en savoir plus 

Dans le monde: www.assumpta.org

En France: www.assomption-ra.org

Les Petites Soeurs de l’Assomption (p.s.a.)

Religieuses apostoliques, vivant en communautés souvent internationales. Présentes dans 21 pays sur cinq continents les 841 religieuses se répartissent dans 134 communautés.

Selon l’intuition, en 1865, de leurs fondateurs Antoinette Farge et le Père Etienne Pernet, assomptionniste, elles travaillent à l’avènement du Règne de Dieu et à procurer sa Gloire par le salut des pauvres et des démunis. Elles sont engagées dans des professions sociales, de santé, l’éducation et l’action pastorale.

Pour en savoir plus : www.assomption-psa.org

 

 

Les Orantes de l’Assomption (or.a.)

Cette congrégation a été fondée en 1896 par le Père François Picard, assomptionniste, et par Mère Isabelle de Clermont-Tonnerre. Elle comprend 23 communautés rassemblant 151 religieuses qui se consacrent à la prière dans le monde pour les oeuvres de l’Assomption, pour les prêtres, pour l’Église et le monde. Les Orantes de l’Assomption vivent aujourd’hui dans douze pays, partageant avec toute l’Assomption la même passion du Règne de Dieu. Elles travaillent pour subvenir à leurs propres besoins en communion avec la vie des gens simples. Elles vivent un amour concret et engagé pour les pauvres.

Pour en savoir plus : lesorantes@wanadoo.fr

Avec neuf autres congrégations diocésaines, ces trois congrégations féminines forment, avec les Assomptionnistes, treize branches religieuses, nées directement ou indirectement de l’inspiration d’Emmanuel d’Alzon ou de ses disciples. Elles sont aujourd’hui à l’oeuvre dans une soixantaine de pays.