Bernard FOURNIER –

Décédé à Lille, le 13 mai 2005, à l’âge de 60 ans.

Bernard aimait organiser et animer des pèlerinages. L’an dernier, celui des handicapés qu’il accompagnait à Fatima l’avait beaucoup marqué. C’est dans les environs de Corinthe qu’il a été victime d’un accident vasculaire cérébral. Soigné sur place, puis transféré à Athènes où les Frères de la communauté ont été d’un grand secours, il est mort trois jours après son arrivée au CHU de Lille. La plus grande partie de sa vie il l’a consacrée à la pastorale paroissiale, à l’aumônerie scolaire (Marseille, Toulon, Montpellier, Lorgues) et au service des communautés comme économe à Toulon, les Essarts et Lille. Sous des apparences qui parfois le desservaient, Bernard était quelqu’un de fin, sensible et attentif aux autres, proche des gens. Un épisode est resté célèbre : sa descente en rappel du clocher de Lorgues, lors d’un Téléthon. « Si le maire y va, j’y vais », avait-t-il (imprudemment) déclaré. Le maire y alla et Bernard dû s’exécuter, pendant que spontanément la foule entonnait l’Ave Maria ! « Quelle trouille, je n’ai plus ni bras ni jambe » déclarait-il sur le sol ferme. Le journal régional faisait le commentaire suivant : « Un curé est fait pour aller au ciel un jour et non pour en descendre de cette façon ». Ce jour est arrivé, trop tôt.

Bibliographies