Charles Borromée (A.-C.-A) VERHAART – 1915-1987

29 avril 1960.
« Dans quelques instants, je rentre à Londres par K.L.M. J’ai prolongé
d’une petite semaine mon séjour en Hollande pour être présent au jubilé
d’argent de profession de ma sœur. Le P. Albertus [Boeckhorst] s’est chargé
de me procurer une bénédiction papale. C’est pourquoi je lui dois 4 florins
et
50 cm. Il m’avait demandé de vous remettre cet argent, ce que je fais en
glissant cette somme dans la présente lettre. Il est heureux que vous ayez
pu de nouveau voyager jusqu’en Hollande. Je crois que la dernière fois,
c’était en Angleterre à l’occasion d’une visite canonique. Le Père Albertus
m’a invité à aller à Rome. Enfin pour l’instant, je prends la chose
seulement en considération. Je me trouve très bien en Angleterre. C’est
bien volontiers que je suis allé
encore une fois en Hollande pour les vacances, mais c’est tout de même la
‘perfide Albion’ ma résidence préférée! Cher Père, le moment de mon départ
est arrivé. Je termine cette lettre. Je voudrais encore vous remercier de
tout coeur pour la peine que vous prenez de remettre cet argent au P.
Albertus. J’espère que Dieu
bénit vos travaux que vous accomplissez pour la Congrégation. Je vous
souhaite une santé éblouissante … ».

Religieux hollandais, transféré à la Province d’Angleterre. Une vie partagée entre les Pays-Bas, la Belgique et l’Angleterre. Adriaan-Cornelis-Antoon Verhaart est né le 15 janvier 1915 à Haarlem aux Pays-Bas. Il effectue ses études secondaires chez les Franciscains à Katwijk de 1931 à 1934, puis chez les Pères Montfortains à Schimmert, de 1934 à 1936 et les achève à l’école apostolique Sainte-Thérèse de Boxtel, à l’Assomption, de 1936 à 1937. Le 26 septembre 1937, il commence son noviciat à Taintegnies en Belgique, sous le nom de Frère Carolus Borromoeus ou simplement Borromoeus. Son maître des novices le présente pour la première profession, émise à Taintegnies, le 27 septembre 1938: « Le Frère Borromoeus souffre d’une déviation de la colonne vertébrale et doit pour cela porter un corset de maintien. D’intelligence moyenne, il est doué pour la musique et bénéficie d’une voix agréable. Il rêve de devenir prédicateur. Il montre de J’enthousiasme pour son idéal. S’il s’est permis quelques critiques sur le régime de la cuisine et sur le caractère de certains confrères, depuis il a regretté certaines pointes de moquerie et de susceptibilité ». Un dossier médical accompagne le rapport de présentation de ce religieux. Il y est précisé par différents médecins orthopédistes de Leide que d’après des radiographies récentes, l’état de la colonne vertébrale du Frère Borromoeus n’a pas subi de changement dangereux depuis janvier 1936 et que ce religieux jouit d’une santé suffisante pour avancer dans son projet de vie religieuse. Mais au cours d’une visite de sécurité en septembre 1938, le docteur Anholt doit lui crever un abcès à l’oreille, abcès dangereux qui aurait pu menacer le tympan. Plus tard, le Frère Borromoeus se fait appeler Carolus ou Charles. C’est à Saint-Gérard qu’il accomplit ses études de philosophie (1938-1940) Page :285/285 et à Bergeijk ses études de théologie, où il prononce ses vœux perpétuels, le 25 mars 1945 et où il est ordonné prêtre, la même année, le 15 avril. La vie apostolique du P. Charles se déroule ensuite tout entière en Angleterre (1) où il arrive durant l’été 1946. Nous n’avons trouvé à ce sujet qu’une note manuscrite du 19 septembre 1953, spécifiant« Sur les instances du P. Wiro Van Den Dungen, Provincial de Hollande, je vous écris, Père GénéraL pour vous faire savoir que je consens à un renouvellement de transfert à la Province d’Angleterre, pour une période convenue entre les deux Provinces respectives ». D’abord affecté au noviciat de Langford Budville, le P. Charles passe à la paroisse de Charlton en 1949. En 1952, il est accompagnateur spirituel et économe au noviciat anglais, de Capenor (Nutfield). Peu après, il est envoyé en qualité d’économe au collège de Nottingham. En 1964, il part au noviciat de Heathfield. A la fermeture de cette maison en 1965, il est appelé à travailler à la paroisse de Newhaven. Dans ses différentes charges, le P. Charles est apprécié comme un religieux dévoué, sérieux et consciencieux, même s’il a pu éprouver quelques difficultés passagères avec l’un ou l’autre religieux, à cause de tempéraments opposés. De 1969 à 1978, il est curé et supérieur local de Charlton. En 1978, il prend en charge la paroisse de Newmarket. Le 19 février 1987, transporté à l’hôpital pour de fortes douleurs intestinales, il y meurt avant même l’intervention chirurgicale. Nous transcrivons le faire-part de décès« Le Provincial de la Province d’Angleterre vous informe du décès à Newmarket, Suffolk, le 19 février 1987, du Père Charles Borromoeus Verhaart, à l’âge de 72 ans, dans la 49ème année de sa profession religieuse et la 42ème année de son sacerdoce. Religieux de la Province de Hollande, le P. Charles a passé toute sa vie sacerdotale en Angleterre. Requiem oeternam dona ei Domine ». (1) La vie de ce religieux peut être présentée comme une illustration pratique de ce qui a été un temps, surtout dans les années 80, cherché entre les provinces les plus septentrionales de l’Assomption, sous le nom de B.A.N.D.sigle contracté pour Belgique, Angleterre et Nederland, avec comme objectifs de partager la vie de ces Provinces, d’assimiler les Conseils de Congrégation 1982-1983 et de faire meilleure connaissance entre elles. Page :286/286

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (IV) 1987-1990, p. 4. Note du P. Borrom&,us Verhaart au P. Wilfrid Dufault, Nutfield (Capenor House), 19 septembre 1953. Lettre du P. Charles [Borromaeus] Verhaart au P. Domitien Meuwissen, [s.1.1, 29 avril 1960 (traduction du P. Daniel Stiernon). Le P. Charles-Borromée Verhaart a écrit plusieurs articles d’Angleterre publiés dans la revue de la province hollandaise De Schakel (1946-1955). Quelques correspondances du P. Charles-Borromée sont conservées dans les ACR également.