David (George) HENNESSY – 1913-1982

Une aide fraternelle.
«Les pièces conservées dans nos archives nous font constater que le P.
David, avant sa disparition de Hitchin en décembre 1951, y avait causé un
grave scandale
du fait de sa liaison. L’évêque est intervenu également. En novembre 1951,
le P. David est envoyé à Rome, mais après une nuit à Paris il revient en
Angleterre, disant avoir été
battu et volé par des malandrins. Les docteurs qui l’ont examiné
diagnostiquèrent alors une fatigue nerveuse extrême. Après un séjour en
clinique, il a
disparu à nouveau et a gagné Newhaven, abandonnant le sacerdoce et prenant
une activité professionnelle. Jusqu’en 1957,
il a vécu avec une personne divorcée. En mars 1957, le P. David a fait une
demande formelle de réadmission. Après quelques mois d’attente, il a été
réconcilié par le Révérend Kevin Jones, curé à Norwitch, ami de
l’Assomption qui a payé
ses dettes, dûment délégué à cet effet par Mgr Parker, évêque de
Northampton. Vous connaissez la suite. Mgr Ellis, évêque de Nottingham, l’a
réintégré dans tous ses pouvoirs de prêtre. Après son retour en communauté,
le P. David s’est montré très régulier et dévoué. Je vous demande de le
traiter avec bonté ».

Religieux anglais de la Province d’Amérique du Nord.

Des origines anglaises.

George Hennessy (1) est né le 20 octobre 1913 à Gillingham en Angleterre (Kent), au diocèse de Southwark. Après des études primaires au pensionnat Sainte-Chrétienne dans le Kent et à St Peter’s R.C. School à Shoreham-By-Sea, il fait la connaissance de l’Assomption à St Michael’s College d’Hitchin (1931-1934). Il prend l’habit sous le nom de Frère David, le 1er octobre 1934, au noviciat des Essarts (Seine-Maritime) et y prononce ses premiers v?ux le 3 octobre 1936. Le P. Marie- Albert Devynck, maître des novices, le présente à la profession comme « un religieux de nature assez complexe, simple de caractère, parfois candide, mais à l’expérience assez calculateur, craignant d’être pris en défaut, rachetant cependant par sa serviabilité et son désir d’être utile, des traits d’originalité assez marqués ». C’est à Scy-Chazelles (Moselle) que le Frère David entreprend ses études de philosophie (1935-1937). Profès perpétuel à Lormoy (Essonne) le 1er novembre 1938, il est ordonné prêtre le 21 décembre 1940 à Hitchin (Angleterre). C’est là qu’il exerce ses premières années de ministère, au service du collège (1940- 1944), puis à Bethnal Green (Londres) de 1944 à 1947, enfin à Newhaven (1947-1951). Là commencent aussi ses ennuis de parcours. En décembre 1951, il quitte la vie religieuse et le sacerdoce pour vivre maritalement, situation à laquelle il met fin en mars 1957. Progressivement réintégré dans toutes les obligations et tous les droits de son choix initial, après un temps de retraite et de reprise à la Trappe de Coalville (Leicester, au diocèse de Nottingham), le P. David est envoyé en accord avec ses supérieurs dans la province d’Amérique du Nord en janvier 1958.

Au service de l’Assomption aux U.S.A.

Bien accueilli et encadré aux U.S.A., le P. David peut reprendre un service ministériel régulier à la paroisse de Notre-Dame de Guadalupe (New York) à partir de 1961, puis en qualité d’aumônier du port de New York, avec résidence au presbytère voisin de Guardian Angels. En 1967, une preuve de confiance de la part de ses confrères lui est donnée puisqu’il est choisi comme second conseiller à la paroisse de Notre-Dame de la Guadalupe où il y est particulièrement apprécié comme vicaire, chargé par l’archidiocèse de l’apostolat du milieu des marins et des nombreux pauvres du quartier portuaire. Le P. Armand Desautels, alors Supérieur Provincial, dit sa satisfaction pour le dévouement dans le ministère du P. David « qui manifeste des trésors de charité et une conduite exempte de tout reproche ». En 1978, alors que le P. David atteint l’âge de la retraite, il est nommé aumônier du Ringling Bros. and Barnum and Bailey Circus. Accompagnant le personnel du cirque dans sa vie itinérante, il est très apprécié pour son dévouement et sa serviabilité. Mgr Bevilaque, président du Comité des Migrants et du Tourisme, n’est pas le dernier à louer le zèle de ce religieux. Le P. David meurt subitement au cours d’une tournée du cirque, ;à Charlotte (North-Caroline), le 22 mars 1982, à l’âge de 69 ans. Il est inhumé avec ses confrères assomptionnistes à Fiskdale.

(1) Ainsi l’intéressé lui-même orthographie-t-il son nom, régulièrement transformé en Hennessey, malgré plusieurs notes correctives de la Curie généralice et malgré les nombreux contrôles faits sous la responsabilité du P. Paul Mac Nicholas, Provincial d’Angleterre en 1965, auprès des organismes de l’état civil de son pays, à propos d’un prétendu mariage civil de George Hennessy avec Vera Brett.

Cf ART Informations, 1974, n°50, p. 2.

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (II) 1981-1983, p. 42-43. Assomptionist Newsletter, août 1982, p. 2. Assumptionists Deceased in North America, p. 12. Dossier personnel (ACR). Lettre du P. Austin Treamer au P. Wilfrid Dufault, Londres, janvier 1958.