Donat-Joseph (Joseph-Gérard) DURAND – 1920-1985

Liste des premiers Supérieurs et Directeurs de Worcester.

Après le temps des fondateurs et des tâtonnements (Thomas Darbois, Laity et
Isidore Gayraud) qui aboutit à la fondation de paroisses hispanophones à
New York
(1902-1903), vint celui des éducateurs, dans I’œuvre propre et
traditionnelle à l’Assomption de l’enseignement, lequel aboutit à la
création d’un collège
(octobre 1904). On retient l’ordre de succession suivant:

P. Isidore Gayraud, (1904-
1905).
P. Tranquille Pesse, (1905-
1909).
P. Omer Rochain, (1909-
1919).
P. Marie-Louis Deydier,
(1919-1923).
P. Clodoald Sérieix, (1923-
1929).
P. Crescent Armanet, (1929-
1935).
P. Rodolphe Martel, 1935-
1946).
P. Wilfrid Dufault, (1946-
1947).
P. Henri Moquin, (1947-
1952).
P. Armand Desautels, (1952-
1964).

Donat-Joseph (Joseph-Gérard) DURAND

1920-1985

Religieux de la Province d’Amérique du Nord.

Une formation sur place.

Né le 10 mars 1920 à Warren (Rhode Island) aux U.S.A., dans le diocèse de Providence, Joseph-Gérard Durand fait ses études au collège de l’Assomption à Worcester (Massachusetts), de 1935 à 1941. Il entre au noviciat en 1942 à Bergerville (Sillery, Québec) sous le nom de Frère Donat. Il prononce ses premiers vœux le 19 mars 1943. Ses études de philosophie se déroulent au collège de l’Assomption à Worcester de 1943 à 1945. Il y a tout lieu de penser que le Frère Donat poursuive ses études de théologie au Québec et aux U.S.A., les ordres mineurs lui étant conférés au Québec et les ordres majeurs (sous-diaconat et diaconat) à Washington. Une double conjoncture permet de rendre compte du parcours de formation du Frère Donat sur le seul continent américain: à cause de la seconde guerre mondiale, d’une part, les frères étudiants ne peuvent plus se rendre en Europe comme précédemment, aussi bien dans les maisons d’études assomptionnistes de Belgique que dans celles de France. Et d’autre part, devenue Province à part entière depuis décembre 1946, l’Amérique du Nord se préoccupe à cette période de créer des lieux et communautés de formation sur place qui intègrent davantage les aspects propres ou spécifiques en faveur d’une véritable inculturation de l’Assomption. Le Frère Donat est ordonné prêtre le 7 juin 1953 à Worcester par Mgr Beck, c’est-à-dire deux jours avant la fameuse tornade qui éprouve durement l’Assomption nord-américaine, aussi bien les hommes que les lieux. « Le Père Donat parait ne pas aimer les études, mais il éprouve de la facilité pour l’organisation des choses matérielles, à cause de ses dispositions favorisées par un esprit pratique aigu. Il exerce une excellente influence sur les élèves qu’il entraîne pour les sports ».

Une vie religieuse sans déracinement.

A l’unisson des années de préparation, la vie apostolique du P. Donat se déroule toute entière dans le cadre de son environnement naturel et culturel. Durant les quinze premières années qui suivent son ordination (1953-1968), le Père Donat est affecté, comme surveillant et directeur d’athlétisme, au Preparatory School de Worcester. En 1968, il se consacre au ministère paroissial à St. Anne de Fiskdale. Devenu curé, il y fait construire un Centre paroissial. En 1981, il devient supérieur et économe de la résidence des Pères âgés, située à Worcester, au 246 Salisbury St. Il s’y montre plein de sollicitude auprès de ses frères souffrants. Atteint lui- même par la maladie, il y meurt le 27 juillet 1985, à l’âge de 65 ans accomplis.

L’esprit du sport au Collège de l’Assomption.

« Les sports ont une place bien marquée au collège de Worcester, comme dimension de formation aussi bien de l’esprit que du corps et du cœur des jeunes. La construction d’un véritable gymnase y permet le développement rationnel des sports particulièrement prisés, le basket-ball qui permet une grande stimulation entre équipes, classes internes et compétitions extérieures, le base-ball, le hand-ball, le tennis et même le football qui a eu plus de mai à s’acclimater. Jeux et études entretiennent des rapports de formation parfaitement complémentaires, dans la mesure où ils procurent repos et développement de la santé du corps et de l’esprit, exercices de dépassement et de compétition. Le Collège n’est pas un stade pour former des champions, mais un lieu d’apprentissage où viennent s’équilibrer la fonction de l’instruction et celle du développement corporel, la seconde au service de la première, comme un moyen en direction du but… ».

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (III) 1984-1986, p. 75. Assumption North America, 1985. Assumptionists Deceased in North America, p. 13. On trouve dans la revue de Worcester, Assomption puis Assumption (années 1955-1967) des articles et chroniques sportives dues au P. Donat J. Durand. Assomption/Assumption, numéro du cinquantenaire 1904-1954, passim. Notices Biographiques