Edgar BOURQUE – 1921-1995

Un fervent du Royaume. Comme prédicateur de retraites augustiniennes et
alzoniennes, le P. Bourque aime donner, retranscrit, le fameux Examen du
Règne ou Chemin pour le Règne dont le P. d’Alzon entretenait volontiers ses
premiers religieux et dont le fondateur de l’Assomption a laissé le texte
sous forme de prière du soir dans les Ecrits Spirituels, page 918.
Le Royaume du Christ : Contempler sa croissance, son enfantement, en Marie,
dans la prédicat ion du Christ, dans sa Passion, dans les Actes des
Apôtres. (Il est conseillé de faire cet exercice en 1ien avec la lecture de
l’évangile du
jour).

Le Royaume aujourd’hui, en moi et autour de moi:

Quelle croissance? Quelle vie? Quelle construction? Quelles formes de mort?
Le temps de louange, de décision et de pardon:

‘O Christ, Seigneur, viens. Viens vivre en moi, t’incarner en moi comme tu
t’incarnes pour tous à l’Eucharistie, comme tu t’incarnes par l’annonce de
la Parole, comme tu t’incarnes dans ton Eg1ise par la vie de la grâce à
travers tous ses membres’.

P. Bourque (1970).

Religieux de la Province d’Amérique du Nord, provincial (1975 -1981).

Un Assomptionniste titré.

Edgar est né à Amesbury, Massachusetts (U.S.A.) le 29 décembre 1921, de David Bourque et d’Adrienne Brochu. Il reçoit l’instruction primaire à l’école de sa paroisse, le Sacré-Cœur, et fait ses études secondaires et universitaires à l’Assomption de Worcester, jusqu’au baccalauréat qu’il obtient en 1946. Sa scolarité secondaire a été interrompue par une année de noviciat, mars 1942-mars 1943, qui s’est déroulée à Sillery (ex-Bergerville) au Québec, Canada. A l’Université Lavai de Québec où les scolastiques assomptionnistes étudient alors la théologie, le Fr. Edgar obtient la licence en 1952 ainsi qu’une maîtrise-ès-arts en 1950. Par la suite, il a l’occasion de poursuivre des études supérieures à Clark University de Worcester (1955), à Fordham University de New-York et à Boston University où il obtient encore un Certificate of graduate Studies (1960) et un Doctorate in ministry (1984, donc à l’âge de 63 ans), assiduité méritoire et relativement rare dans les rangs de l’Assomption estudiantine. Edgar demeure un homme d’études toute sa vie. Il étudie la psychologie, la pensée du P. d’Alzon et, plus encore, celle du maître Augustin, un éminent rayon occidental du ‘Soleil des esprits’. Il sait faire usage de ces connaissances dans de nombreuses retraites et exercices spirituels.

Quelques dates symboliques du parcours de vie.

En 1952, Edgar est affecté à l’Assomption de Worcester: il y est professeur et Headmaster du Preparatory School ou ‘Prep’ lorsque la section universitaire en est séparée, suite à la tornade de 1953 et transférée à un nouveau campus. En 1967, le P. Edgar devient maître des novices: il adapte le programme du noviciat,

alors assez formel, aux orientations issues de Vatican Il. En 1969, il est nommé directeur de formation et supérieur de la communauté des frères scolastiques. De 1975 à 1981, il rend le service de la charge de Provincial. En 1981, il assure la charge de supérieur de la communauté de Old English Road auprès de l’Université de Worcester où il enseigne la théologie et où il est chargé de diriger les services de Counseilling and Career Planning. En 1985 est créée une deuxième communauté sur le campus auprès de la chapelle. C’est elle que l’on appelle communément Emmanuel House et le P. Edgar en est le supérieur jusqu’en 1990. Enfin il est encore nommé supérieur d’une troisième communauté à Worcester, St Augustine Community, établie pour accueillir de jeunes candidats à la vie religieuse. On y situe un moment le noviciat et le P. Edgar y cumule la fonction de maître des novices avec celle de la direction de Assomption Communications. Cette dernière charge est fondée pour réaliser le travail de la mise sur ordinateur des écrits du P. d’Alzon, grâce à la lecture scanner des textes. A ce travail, il ajoute la production d’un mensuel Augustinian journey, pour offrir des méditations sur l’évangile dominical, rédigées suivant la méthode augustinienne: ad extra, ad intra et ad supra. L’évêque du lieu y abonne ses prêtres et l’on fait paraître la méditation dans l’hebdomadaire diocésain. Il réactualise en ce sens l’examen alzonien quotidien sur le Règne. Pour faire mieux connaître le P. d’Alzon, il traduit des ouvrages de spiritualité du P. André Sève. Avec Bayard- Presse, il imagine la production d’une revue semblable à la Documentation Catholique, Catholic International, entreprise que le nerf de l’économie allait rendre caduque. Homme spirituel, le P. Edgar prêche de nombreuses récollections pour les familles de l’Assomption, inspirées de la sève augustinienne. Vers les années 1975, il doit subir une opération lourde, un triple pontage. A l’automne 1995, une tumeur cancéreuse se révèle à l’intestin. Opéré, le P. Edgar meurt le 21 octobre 1995. Ses obsèques sont célébrées à Assumption Collège, suivies de l’inhumation au cimetière de Fiskdale. Ce religieux de foi et d’intériorité, excellent confrère, en a entraîné bien d’autres sur le chemin du Royaume pour l’ultime face-à-face.

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (VI) 1994-1995, p. 135-139. Itinéraires Augustiniens, juillet 1996, n° 16, p. 51-52. Assumption North America, 1995. * Le P. Bourque est l’auteur de nombreux opuscules et articles d’inspiration augustinienne et alzonienne qui ont paru dans les revues ou livrets de la Congrégation ou dans des revues locales de l’Assomption en Amérique du Nord (ex.Le Germe). Il a laissé également des textes de sessions et de conférences. ** D’autre part sa charge de Provincial est attestée dans les archives romaines par de la correspondance, des rapports, des circulaires et cartes de visite dont certains textes ont paru dans les bulletins appropriés. *** Enfin le P. Bourque a traduit un certain nombre d’ouvrages de spiritualité. C’est au P. Bourque et au P.Charles Monsch qu’appartient l’initiative de mettre les écrits du P. d’Alzon sur informatique (1987).