Jean Morvan – 1924-2007

Bien que religieux de l’ex-province de Bordeaux, Jean était peu connu dans la province de France actuelle, ayant passé 41 ans de sa vie en Espagne. Breton, fils d’une famille paysanne pauvre qui dut émigrer au moins deux fois pour pouvoir survivre, Jean a été marqué par une tuberculose qui l’atteint à l’âge de 26 ans et qui l’oblige à des longues périodes de repos. II en gardera un asthme chronique. Ordonné prêtre à Layrac en 1952, il ne restera en France que deux ans, à l’alumnat de Melle; le climat espagnol convenant mieux à sa santé, il est nommé à la paroisse Dulce Nombre de Maria, à Madrid, qui dépendait alors de la province de Bordeaux.

II y passe neuf ans et rejoint la Ciudad de los Muchachos (la Cité des enfants). Là, il est très heureux au milieu des enfants et des jeunes de milieu populaire, enseignant successivement le français, l’anglais, la dactylographie, assurant l’économat de la communauté, le secrétariat de la nouvelle province, organisant des séances de cinéma populaire, soutenant pendant de longues années une famille de gitans, toujours volontaire pour accompagner des élèves en voyage. Lorsque l’Assomption décide de laisser cette belle œuvre aux Salésiens c’est pour lui, aussi, une déchirure. Les élèves font une pétition pour le garder: il y restera une année de plus. II devra se reposer deux ans à la communauté de Sierra de Segura puis il assurera durant cinq ans l’économat de la communauté de Leganes. II est arrivé à Lorgues en 1996. Discret, timide, un peu dépressif aussi, c’était un homme sensible et fraternel, toujours désireux de bien faire.


Bibliographies