Joseph (Joseph-Mary) EGERTON-SAVORY – 1906-1991

Profession.
«La maison Saint-Thomas Beckett de Nottingham a été dans la liesse ces
jours-ci. Le Frère Joseph a fait sa profession perpétuelle ici, dimanche
dernier, le 29 mars
[1936], et j’ai été heureux de présider cette cérémonie. Celle-ci n’a pas
eu toute l’ampleur que nous aurions voulu lui donner, à cause des
circonstances spéciales de lieu et de temps. En effet, notre oratoire
actuel est plutôt exigu, et, par le fait, ne se prête pas aux cérémonies
solennelles. D’autre part, beaucoup de religieux sont absents le dimanche à
cause des différentes suppléances que nous faisons dans les paroisses
voisines. De sorte que la cérémonie s’est déroulée dans l’intimité d’une
communauté assez réduite où figurait un seul représentant des autres
maisons d’Angleterre. Au réfectoire ensuite, il y a eu les toasts et les
compliments d’usage. Le Fr. Patrick Duffy, au nom des Frères convers de la
Congrégation, a exprimé en termes délicats et bien sentis leur joie de voir
leur nombre s’accroître d’une nouvelle unité. Le Frère Joseph y est allé
aussi de son mot de remerciement à l’adresse des
Pères et Frères des différentes communautés qui lui étaient unis ce
jour-là… ».
Lettre à la Dispersion.

Joseph (Joseph-Mary) EGERTON-SAVORY

1906-1991

Religieux de la Province d’Angleterre.

Formation.

Joseph-Mary Egerton-Savory est né le 6 septembre 1906 à Eastbourne en Angleterre (Sussex). Ses études primaires ont lieu à Saint-Marys Lodge et à St Leonards-on-Sea. Pendant 4 ans, il poursuit des études secondaires chez les jésuites à Stonyhurst. A 25 ans, il demande à entrer au noviciat des Assomptionnistes comme religieux coadjuteur. Le P. Léonide Guyo le reçoit comme postulant aux Essarts (Seine-Maritime) en mai 1931. Sous le nom de Frère Joseph, Joseph-Mary reçoit l’habit religieux aux Essarts le 19 mars 1932, jour de fête de son saint patron pour lequel il garde une grande dévotion, toute sa vie. Le rapport d’admission à la première profession ne contient que des éloges: « Le Frère Joseph est d’un heureux caractère, simple, ouvert, confiant, docile, de bonne entente. Il ne s’est pas montré difficile ou exigeant, mais toujours poli et réservé, très joyeux. Il est porté à croire impossible ce dont il n’a pas 1.habitude, mais il s’y fait vite. Avec ses confrères, il est très aimable et très aimé de tous, ne manifestant aucun particularisme national. Il inspire confiance pour sa persévérance ». Le Frère Joseph prononce ses premiers vœux aux Essarts, le 20 mars 1933.

Vie apostolique en Angleterre.

A son retour en Angleterre, le Frère Joseph est nommé professeur au Becket School (Nottingham) où il reste 12 ans, de 1934 à 1946. Au départ, ce n’est encore qu’un petit collège de quelque 75 élèves. La crise du logement s’y fait sentir et le P. Aidan se préoccupe de donner une extension à cette unité scolaire en la dotant de nouveaux bâtiments. C’est à Nottingham que le Frère Joseph prononce ses vœux perpétuels le dimanche 29 mars 1936.

Son supérieur local, le P. Aidan Kenny, apprécie le travail et la personnalité de ce religieux formé dans le meilleur des collèges jésuites d’Angleterre, même s’il ne lui trouve pas de dispositions pratiques bien saillantes. Cependant l’œuvre du collège se développe grandement dans les années précédant la seconde guerre mondiale, grâce à de nouvelles constructions (1939), à un corps professoral plus étoffé et à la publication d’un bulletin qui fait connaître plus largement l’Assomption et son œuvre d’éducation dans la région. De 1947 à 1971, le Frère Joseph apporte son concours au St Michael’s collège à Hitchin, puis dans les paroisses de Newhaven (1) et de Bethnal Green (Londres). Le rapport annuel du P. Dunstan Caselaw signale en 1950 le changement d’affectation du Frère Joseph, venu à Hitchin remplacer le Frère Thomas More, mais sans préciser ses attributions propres au sein du collège. De 1971 à 1991, le Frère Joseph est portier et commissionnaire à Bethnal Green. Sur le plan de la personnalité, tous ses confrères lui reconnaissent un caractère heureux et souple. Le Frère Joseph aime beaucoup sa famille religieuse. Il a surtout une facilité extraordinaire à se faire des amis, car il sait partager les joies et les peines de tous. Ceux qui entrent dans l’église de Bethnal Green sont édifiés par le Frère Joseph en prière. Il reste très fidèle aux exercices religieux du chapelet et du chemin de croix. Il tient à prier pour toutes les intentions qui lui sont confiées et sa dévotion envers ses deux patrons de baptême, Marie et Joseph, ne se dément jamais au cours de sa vie. Les deux derniers mois de son existence se sont passés à Nazareth House (Londres). Le Frère Joseph meurt le 11 juin 1991, dans sa 86ème année.

(1) Cette indication donnée par la note biographique du P. Andre-,v O’Dell sur le Frère Joseph n’est pas confirmée par l’examen des rapports annuels concernant Newhaven lesquels ne mentionnent que la présence de trois religieux prêtres pendant les années 50. Oubli, confusion? Peut-être aussi y-a-t-il pu avoir une nomination et un changement immédiat d’affectation…

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (V) 1991-1993, p. 23. Lettre à la Dispersion 1936, n° 637, p. 154-155. Notices Biographiques