Lebuinus (Gerhardus Marinus) KOLBRINK – 1924-1981

Moergestel, 1946.

« Pendant une année, j’ai vécu avec l’aide de Dieu selon la Règle et les
Constitutions des Augustins de l’Assomption et j’ai tâché de les observer
autant que la faiblesse humaine le permettait.

Je vous prie maintenant, mon Révérend Père, en toute humilité, d’être admis
à prononcer les trois voeux simples de pauvreté, de chasteté et
d’obéissance dans la Congrégation des Augustins de l’Assomption. Je
m’adresse à vous en toute liberté et j’ai l’intention de me lier à l’avenir
par des v?ux perpétuels si les circonstances ne changent pas. En même temps
je déclare avoir l’intention de vouloir devenir prêtre et de travailler à
ma sanctification personnelle par l’observation des v?ux et de me donner au
salut des âmes et à l’avènement du Règne de Dieu, sous la protection
maternelle de la Sainte Vierge.

En espérant que vous disposiez favorablement de ma demande et en soumission
totale à la volonté de Dieu, je reste votre très humble et obéissant
serviteur in
Christo ».

Fr. Lebuinus, 11 octobre 1946.

Religieux de la Province des Pays-Bas.

Le temps de la formation.

Gerhardus Marinus (1) Kolbrink est né le 16 octobre 1924 à Denekap, dans l’archidiocèse d’Utrecht, aux Pays-Bas. Il commence sa scolarisation dans sa commune de Denekap (1931-1937) et entreprend ses études secondaires au lycée des Carmes à Oldenzaal (1937-1944). Le 29 juillet 1944, il commence son postulat à l’Assomption, attiré par l’esprit apostolique de la Congrégation, et le 31 octobre 1944, il prend l’habit religieux au noviciat de Moergestel, sous le nom de Frère Lebuinus (2). Le P. Aloysius Roy, son maître des novices, le présente très favorablement à la première profession: « Le.Frère Lebuinus est un exemple de ponctualité dans l’observance du règlement. De nature un peu taciturne, parfois nostalgique pour sa contrée natale, il se montre très aimable et serviable en communauté. Aimant l’ordre et la propreté, il est parfois un peu anxieux et même scrupuleux. D’une grande franchise dans les relations, très docile aux directives de son supérieur, il pratique avec ardeur et fidélité les moindres détails de l’observance religieuse ». Le Frère Lebuinus prononce ses premiers v?ux à Moergestel, le 1er novembre 1945. Toute sa formation intellectuelle à l’Assomption se déroule au scolasticat de Bergeyk (1945-1951). Il est admis à la profession perpétuelle le 1er novembre 1948. Le P. Gondulphus Bovens loue son caractère de bonté, de douceur, son énergie appliquée aux études et son dévouement pour le bien commun. Le 8 avril 1951, le Frère Lebuinus est ordonné prêtre à Bergeyk.

Ministère.

Le P. Lebuinus entreprend des études supérieures de théologie à l’Université de Nimègue, de 1951 à 1954. Il y obtient le grade de docteur en théologie.

Il enseigne ensuite la théologie dogmatique au scolasticat de Bergeyk où il remplace progressivement le P. Théophile Essers, puis à l’Institut de théologie d’Eindhoven. Le 11 octobre 1968, il est nommé curé de la paroisse de l’Assomption à Nimègue. A partir du 28 octobre 1977, il devient le supérieur de la communauté (3). Le 18 septembre 1981, dans l’après- midi, la mort l’enlève subitement à 57 ans (4). Le P. Jan Koning a la surprise de le trouver mort devant son bureau. Le 23 septembre, ses funérailles sont célébrées dans son église paroissiale et l’enterrement suit à Neerbosch (Nimègue).

(1) Gerhardus est la forme latine de Gerhard, nom que reprend par la suite le P. Lebuinus, dans les différents documents consultés.

(2) Lebuinus est la forme latine du prénom Lebuin qui dérive de deux formes, soit Livin, nom d’un évéque irlandais, martyr fêté le 12 novembre, mort vers 650, qui fut ordonné prêtre par saint Augustin de Cantorbéry, se rendit en Flandre pour l’évangélisation de cette région et fut martyrisé à Alost dans le Brabant flamand, soit Leafwin, saint de l’Ordre bénédictin, fêté le 12 novembre également, qui a participé au travail missionnaire de saint Boniface. Collaborateur de saint Marcellin, sous Grégoire d’Utrecht, il fonda une église à Deventer et prêcha parmi les Saxes et les Frises. Il se pourrait d’ailleurs que ces deux saints soient en fait identiques.

(3) A cette date, il existe à Nimègue deux communautés assomptionnistes. Celle dirigée par le P.Lebuinus est appelée ‘Nimègue Il’. Elle se compose alors, en plus du P. Lebuinus, du P. Nico Dorksen, du P. Frans Andriessen, du P. Tim Weys et du P. Jan Zuiker. Deux religieux sont également rattachés à cette communauté: le P. Gijs Daalhuisen, résidant à Amsterdam Nord, et le P. Jan Koning, à Nimègue. C?est en 1971 qu?a été acquise à Nimègue une maison plus spacieuse, le presbytère étant trop petit pour le centre paroissial. En 1974, la paroisse de Nimèguea crée un disque pour premières communions et messes d?enfants.

(4) En 1981, la situation communautaire de Nimègue Il n’a pas beaucoup varié: les PP. Frans Andriessen et Jan Zuiker habitent le même logement à Nimègue, Okapistraat 42. Le P. Giis Daathuisen est toujours à Amsterdam. Le P. Nico Derksen réside à Warnsveld et le P. Jan Koning à Nimègue, Weezaenhof.

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (II) 1981-1983, p. 27. De Schakel, 1981. En dehors de la lettre de demande d’admission aux voeux, nous n’avons trouvé dans les ACR, du P. Lebuinus Kolbrink que deux correspondances adressées au P. Domitien Meuwissen (1957 et 1959).