Léonard (L.-Hubert.-Jacobus) ZANDT – 1912-1980

Profession, 1932.

« Je soussigné, Frère Leonardus, de la Congrégation des prêtres de
l’Assomption, me fondant sur la conviction sincère que j’ai d’être appelé à
l’état religieux et sacerdotal et attestant d’autre part ma ferme décision
de me consacrer pour toujours à l’état clérical dans la vie religieuse,
vous demande humblement et expressément à vous, mon Révérend Père Général,
P. Gervais Quenard, mon admission à la première profession des vœux
temporaires, ainsi que le prescrivent les Constitutions.

Taintegnies, le quatre septembre mille neuf cent trente deux ».

Frère Leonordus In’t Zandt.

« Le Frère Leonardus est un bon religieux. Son extrême franchise et une
grande sensiblité l’exposent à des accès d’humeur qui se manifestent par
des explosions incoercibles. Mais il sait reconnaître ses torts. Sa
nervosité le rend impressionnable, après un travail un peu fatigant. Très
consciencieux, c’est un religieux loyal et très ouvert ».

P. Polyeucte Guissard, 1938.

Religieux de la Province des Pays-Bas. Temps de formation. Leonardus-Hubertus-Jacobus in’t Zandt (1) est né le 8 avril 1912 à Venlo, dans le Limbourg hollandais. Il fait ses études secondaires à Boxtel (1925-1931). Le 4 octobre 1931, sous le nom de Frère Léonard, il reçoit l’habit religieux des mains du P. Romanus Declercq au noviciat de Taintegnies (Belgique). Il y prononce ses premiers vœux le 5 octobre 1932: « Le Frère Léonard a un caractère très jovial, une bonne originalité. Il est aimé de tous. C’est un modèle de simplicité et de dévouement. Il est nerveux et parfois vif, mais sans malice, et ne garde pas rancune. Je fais fond sur ses qualités de confiance, de dévouement et de charité pour le présenter très favorablement à la profession » écrit le P. Romanus. Le Frère Léonard entreprend à Saint-Gérard ses études de philosophie (1932-1934), puis à Louvain ses études de théologie (1935-1939). Il prononce ses vœux perpétuels à Louvain, le 5 octobre 1935, après une année de professorat à Boxtel (1934-1935). Le P. Wiro Van Den Dungen le présente comme un religieux excellent, spontané, plein de bonne volonté et d’esprit de dévouement. Je le trouve un peu naïf parfois, mais ce sera toujours un trésor pour une communauté que de le posséder. Après ses études de théologie, le Frère Léonard est ordonné prêtre à Louvain, le 26 février 1939. Ministères. Après son ordination sacerdotale, le P. Léonard est nommé professeur au collège de Zepperen en Belgique, de 1940 à 1946. En 1946, il est affecté au service de l’alumnat du Bizet, sur la frontière franco-belge, qui relève de la Province de Paris. Le séjour du P. Léonard en Belgique pendant toute la durée de la seconde guerre mondiale Page :407/407 est caractérisé par son aide aux pilotes des Alliés: il les aide effectivement à passer la frontière, ce qui lui vaut par la suite un diplôme de reconnaissance du général américain Eisenhower et un autre du général anglais Montgomery. Rentré en Hollande, le P. Léonard est nommé vicaire à Steyl, de 1946 à 1949, puis à Boxtel, à la paroisse Saint-Pierre, de 1949 à 1956. En 1956, il est nommé vicaire dans la première paroisse qui est confiée à l’Assomption à Nimègue. En septembre 1964, il est affecté dans une nouvelle paroisse à Bois-le-Duc où il reste jusqu’à sa retraite, en août 1977. Il vit ses dernières années, seul, dans un appartement à Bois-le-Duc. Il meurt le 25 août 1980, dans sa 69ème année, à l’hôpital de Bois-le-Duc. Les funérailles du P. Léonard sont organisées dans l’ancienne église paroissiale de Bois-le-Duc. Il est inhumé parmi ses confrères défunts à Boxtel, dans le cimetière des Religieux de Stapelen. La Province de Hollande est affectée l’année 1980 par 6 décès, sur les 34 que totalise la Congrégation pour cette seule année qui est celle du centenaire de la mort du P. d’Alzon-. le 12 mai, à New York (U.S.A.), P. Dionysius Cornelisse; le 20 juin à Grenoble (France, Isère) le P. Andreas Dokman; le 26 juin à Boxtel (Pays-Bas) le P. Seraphinus Tillemans; le 25 août à ‘s- Hertogenbosch (Bois-leDuc) aux Pays-Bas le P. Leonard in’t Zandt; le 2 septembre à Sao Paulo (Brésil) le P. Guilherme Butter; le 12 septembre P. Wolfgang Stein à Taunustein en R.F.A., une diversité géographique qui reflète bien la mobilité missionnaire de cette province à cette date. On peut souligner d’autre part que l’âge moyen de décès des religieux y est relativement peu élevé le P. Cornelisse n’a que 67 ans, le P. Dokman 63 ans, le P. S. Tillemans 73 ans, le P. in’t Zandt 69 ans à peine commencés, le P. Butter 61 ans, le P. Stein 58 ans. (1) Il est clair que le classement alphabétique de ce nom pose problème et que plusieurs solutions concrètes ont été diversement choisies dans les fichiers et les index le concernant . Nous rappelons ici que nous avons indiqué son nom avec renvoi sur la liste 1 et que son classement ici à la lettre Z est une pure convention d’ordre pratique. Page :408/408

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (1) 1975-1980, p. 102. De Schakel, 1980.