Maarten Pijnenburg – 1917-2001

Le Père Maarten Pijnenburgtc « Le Père Maarten Pijnenburg » (1917-2001) – Pays Bas



Études, guerre,ordinatiosacerdotale
Maarten (Albertinus) Pijnenburg est né à Schijndel le 8 septembre 1917. A l’âge de 12 ans il se rend à Boxtel pour faire ses études secondaires à l’école apostolique des Pères Assomptionnistes. En 1935 il prend l’habit à Taintegnies (Belgique) et en 1936, après sa première profession, il part pour St.-Gérard pour ses études philosophiques. En 1938 il va à Zepperen où il enseigne pendant une année. En 1939 il commence à Leuven ses études théologiques. Mais à cause de la guerre il doit les continuer à Bergeijk (Pays-Bas). C’est là qu’on constate qu’ il souffre d’ une sérieuse tuberculose. De 1943 jusqu’ à 1945 il est hospitalisé à Schijndel. Finalement, il reçoit l’ordination sacerdotale le 12 mai 1946.
Professeur et pasteur
Pendant plusieurs années et en différents endroits Maarten Pijnenburg est actif dans l’enseignement : à l’école apostolique de Boxtel, à l’école d’enseignement ménager à Tilburg, comme professeur de religion à Nimègue. Pendant son professorat il rencontre beaucoup de jeunes gens. Sa bonne conscience l’oblige à bien préparer ses classes. Il lit beaucoup et suit de près les développements de son temps. En 1961 il fait ses adieux à l’enseignement pour se consacrer au travail pastoral. Il commence à Souburg-Vlissingen. Á partir de 1964 il est actif dans l’apostolat du travail à Breda. En 1966 il devient curé dans la paroisse de l’Incarnation à Breda-Nord. Finalement, en 1972, il est mis à la tête de la paroisse de Saint-Antoine l’Anachorète à Bergen-op-Zoom-Borgvliet. Il ne se déplace pas en auto, mais fait tout à bicyclette. C’est ainsi qu’on le connaît dans la paroisse. Ses contacts avec ses collègues du diocèse sont en général agréables: non pas exubérants, de temps en temps un peu sombres, mais toujours fraternels. Il participe fidèlement aux réunions de la communauté régionale du Zuidwesthoek, pratique qu’il continuera comme membre de la communauté du Château à Boxtel.
Á Boxtel
En 1987 l’évêque lui accorde sa démission comme curé à Bergen-op-Zoom. Il s’ établit à Boxtel, dans la résidence u2018Stapelen’, et fait partie de la communauté du Château. Il fait preuve d’ un grand intérêt pour les heurs et malheurs des habitants de u2018Stapelen’. Au Château il se rend utile, malgré son grand âge, à introduire les changements dans le ficher d’adresses et à coller des étiquettes et des timbres sur le courrier sortant. Dans ce contexte, sa volonté de bien faire lui vient fort à propos. Mais elle entraîne également qu’il entend tout et voit tout. Et tout ce qu’il entend et voit, il le raconte à haute voix à quiconque veut l’entendre. Ses confrères ne lui savent pas toujours gré de cette manière de faire. Il reconnaît son défaut, jusqu’ à un certain degré, et en souffre. Un ancien confrère a dit un jour de lui : “Ah ! Maarten sait et voit tout. Il est comme la Providence divine. Seulement, il précède Dieu toujours d’ un pas !”
Une fin soudaine
Au cours du printemps de l’année 2001 sa santé commence à baisser. Sur sa propre demande il déménage au mois de mars, à la maison de repos u2018Molenweide’. L’idée d’être tout seul, quand dans la résidence u2018Stapelen’ lui surviendrait quelque chose, l’inquiète depuis un certain temps. Le 27 novembre 2001, à l’âge de 84 ans, il meurt subitement dans sa chambre à u2018Molenweide’. La veille il avait encore recommandé à quelqu’un un article intitulé u2018Vivre avec la mort’. Tout en possédant une grande foi, Maarten est à ce moment préoccupé par la mort.
Le 1er décembre 2001, après une solennelle liturgie funèbre dans la chapelle de u2018Molenweide’, il est enterré au cimetière du Château u2018Stapelen’.

|

Bibliographies