Sébastien (Albert) CLEC – 1917-1991

75 ans, fin de saison.

« Motu proprio:’de son propre mouvement’, une manière de parler. Le Pape
Paul VI a promulgué la veille de ce 15 août [1966] un certain nombre de
décisions post-conciliaires dont une au moins a retenu l’attention des
chrétiens: à 75 ans, évêques et curés doivent
‘offrir leur démission’. Les sentiments que nous avons entendu exprimer à
cette occasion se sont rétrécis à des cas particuliers: paroles aimables,
formules banales, propos inconsidérés. Ainsi d’une veuve inconsolable de
ce que son mari fût mort vingt ans trop tard! En cette fin de saison à
Arcachon, les estivants vont se remettre au travail et les plus de 75 ans
attendront l’ordre de cesser le feu, en continuant
vaillamment à faire feu des quatre pieds et des quatre roues. Le principe
de la 1imite d’âge est indiscutable. Songez à ces pauvres bêtes ‘sacrées’
qui encombrent de leurs rhumatismes les rues de Bombay ou de Calcutta…
Réflexion du P. Sébastien, août-septembre 1966.

L’Aiguillon
(organe des intérêts spirituels d’Arcachon-Est).

Religieux de la Province de France.

Jeunesse et formation (1917-1949).

Albert est né le 23 octobre 1917 à Cleden-Poher, au cœur du Finistère. Il commence ses études chez les Pères du Saint-Esprit de 1932 à 1937, à Langonnet dans le Morbihan et Allex dans la Drôme, études suivies du noviciat chez les Spiritains à Orly (Val-de-Marne) au terme duquel il change d’orientation. Il commence un postulat chez les Assomptionnistes à Pont- l’Abbé d’Arnoult (Charente-Maritime) quand il est appelé sous les drapeaux en octobre 1938. Revenu au noviciat à la fin de l’année 1940, il prend l’habit et le nom de Sébastien le 25 mars 1941. Il est profès le 16 mars 1942. On l’envoie enseigner au collège Saint-Caprais d’Agen (Lot- et-Garonne). A l’automne 1943, il commence sa philosophie à Layrac (Lot-et-Garonne). L’année suivante, il enseigne de nouveau à Saint-Caprais et peut achever ses études de philosophie. A Lormoy en 1945, il commence sa théologie qu’il vient terminer à Layrac de 1946 à 1949. Il est ordonné prêtre le 12 mars 1949 par Mgr Garrone, coadjuteur du cardinal-archevêque de Toulouse, Mgr Jules Saliège.

Enseignement.

Les huit premières années du ministère sacerdotal du P. Sébastien sont consacrées à l’enseignement, notamment de l’anglais: au collège Saint-Caprais d’Agen (1949-1951), au collège Sainte-Barbe de Toulouse (1951-1954) et à l’alumnat de Saint-Maur (1954-1957). Une lamentable affaire de mœurs sur laquelle la police est amenée à enquêter décide les supérieurs à transférer d’urgence dans une autre communauté le P. Sébastien dont une lourde hérédité alcoolique familiale peut au moins alléger la responsabilité. Il donnera par la suite de nombreux signes de faiblesse psychique,

75 ans, fin de saison.

« Motu proprio:’de son propre mouvement’, une manière de parler. Le Pape Paul VI a promulgué la veille de ce 15 août [1966] un certain nombre de décisions post-conciliaires dont une au moins a retenu l’attention des chrétiens: à 75 ans, évêques et curés doivent ‘offrir leur démission’. Les sentiments que nous avons entendu exprimer à cette occasion se sont rétrécis à des cas particuliers: paroles aimables, formules banales, propos inconsidérés. Ainsi d’une veuve inconsolable de ce que son mari fût mort vingt ans trop tard! En cette fin de saison à Arcachon, les estivants vont se remettre au travail et les plus de 75 ans attendront l’ordre de cesser le feu, en continuant vaillamment à faire feu des quatre pieds et des quatre roues. Le principe de la 1imite d’âge est indiscutable. Songez à ces pauvres bêtes ‘sacrées’ qui encombrent de leurs rhumatismes les rues de Bombay ou de Calcutta… Réflexion du P. Sébastien, août-septembre 1966.

L’Aiguillon (organe des intérêts spirituels d’Arcachon-Est).

Notices Biographiques A.A accompagnés de mouvements d’humeur incontrôlés qui plaident en faveur d’une certaine part d’irresponsabilité dans ses comportements. Il se croit en particulier persécuté par les ‘Morbihannais’ et cette obsession le poursuivra toute sa vie. Le P. Sébastien est conduit à la maison provinciale de Bordeaux où il passe une année et où il apprend à découvrir d’autres services possibles dans le diocèse.

Arcachon (1958-1991).

Sur cette très longue période, nous ne connaissons que quelques détails ou péripéties développés dans des courriers adressés par lui à l’autorité provinciale ou à la curie généralice. Le P. Sébastien qui reprend son prénom de baptême, Albert, a eu la chance d’être accueilli en décembre 1958 par un chanoine du diocèse de Bordeaux, l’abbé Colombet, curé de la paroisse Saint-Ferdinand d’Arcachon. Le P. Noél Gourmelon, le jour des obsèques du P. Albert- Sébastien, a tenu à rappeler d’une part la vénération que lui vouait son ‘protégé’ et d’autre part la gratitude que lui doit l’Assomption bordelaise. Auprès de ce prêtre, le Père Clec’h assure des services divers, notamment en animation de la liturgie et en encadrement pastoral. Il fait chanter, il tient les orgues, il répond aux appels des confrères du secteur pour des sépultures, des mariages. Il assure aussi quelques heures d’anglais au collège Saint-Elme, tenu par les Dominicains. En 1959, il est affecté à la maison Saint-Dominique à Arcachon. Durant 32 ans, avec la communauté des Sœurs de St-Joseph de Cluny, il donne de son temps pour l’animation spirituelle de cette maison de repos pour personnes âgées. Il continue aussi à rendre service aux prêtres de la ville. Mais avec les années, sa santé décline. Il faut lui demander de cesser ses fonctions, autre épreuve qu’il vécut dans la foi. Le 3 juin 1991, il est accueilli à la maison de Pont-l’Abbé d’Arnoult. il y meurt le mardi 2 juillet 1991 vers midi, son séjour à La Chaume n’aura duré qu’un mois. Les obsèques sont présidées par le P. GourmeIon assisté d’un ancien confrère du P. Clec’h, Germain Broc’h. Le P. Clec’h est le septième à reposer au caveau de Pont-l’Abbé, dans le parc de la propriété de La Chaume.

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (V) 1991-1993, p. 30. Assomption France, Nécrologie-1991, p. 218-219.