Seraphinus (Victor) TILLEMANS – 1907-1980

Boxtel, 1973.
« J’espère que ma première lettre est maintenant en votre possession. Je
vous envoie un texte qui sera publié dans le bulletin de la Province de
Belgique-Sud. Dans les dernières rencontres, j’ai constaté combien le P.
Francis Schaeck est estimé, surtout parmi les jeunes. Pour la plupart des
religieux, l’élection d’un Provincial ne pose pas de problème. il va de soi
pour
eux que l’actuel reste. La manière dont il est reçu partout est plus
significative que les mots. Je me prépare maintenant au retour, en étudiant
un peu la question de
la Vice-Province du Brésil. Ce sera probablement ma dernière lettre de
Hollande. C’est pourquoi je vous dis cordialement au revoir. Je
vous souhaite tout ce que je peux de meilleur, surtout pour vos divers
voyages, avec l’assurance de mes prières. Le Provincial de Hollande
[Edward Van Montfoort] est en route avec Mgr Mayer qui est arrivé
aujourd’hui dans le pays et va y rester une semaine. J’aurai une entrevue
avec le P. Edward jeudi prochain à l’heure fixée.
Saluez tous les Pères et Frères. La communauté de Rome me manque tout de
même pas mal
».
P. Seraphinus.

Religieux de la Province des Pays-Bas, assistant général (1972-1975). Les parcours d’une vie. Victor Tillemans est né le 9 janvier 1907 à Sevenum, aux Pays-Bas, au diocèse de Ruremonde. Il fait ses études secondaires à l’école apostolique de Boxtel (1919-1925). Il entre au noviciat de Taintegnies en Belgique, sous la conduite du P. Savinien Dewaele, et y prend l’habit le 31 octobre 1925 sous le nom de Frère Seraphinus. Il y prononce ses premiers vœux, le ler novembre 1926« Le Frère Seraphinus est un jeune homme très appliqué à ses études, au caractère simple et ouvert dans le dialogue, bien doué intellectuellement ». Ce sont ensuite les années d’étude de la philosophie à Saint-Gérard (19261929» et de la théologie à l’Angelicum à Rome (1929-1933). Il est reçu à la profession perpétuelle à Rome, émise le ler novembre 1929, et passe avec succès son doctorat en théologie avec une thèse sur la doctrine de saint Augustin sur le péché originel d’après ses écrits de 386-395. Il est ordonné prêtre à Rome le 30 octobre 1933. De 1933 à 1940, le Père Seraphinus est professeur de théologie morale et de droit canonique au scolasticat de Louvain, puis de Bergeyk. En août 1950, il fonde la maison de Herkenbosch dont il devient le supérieur jusqu’en 1954. Sa fiche de renseignements personnels détaille ainsi ses différentes activités apostoliques à cette époque: aumônerie des Frères de Huize St-Jozef, de l’apostolat en monde ouvrier pour les usines de Ruremonde, aumônier régional de l’émigration, conférencier hebdomadaire pour novices religieux et religieuses à Hearlen et à Hulsberg, professeur de religion à l’école des métiers de Heykuizen, prédicateur de retraites. Pendant une dizaine d’années, il est aumônier régional des oeuvres sociales de Roermond. Son mandat prend fin en 1961. Page : 75/75 De 1954 à 1966, il est recteur des Frères de Saint-Joseph à Heel, dans une maison pour enfants psychiquement handicapés. En 1966, il arrive à Boxtel où il rend service pour de nombreuses assistances. De septembre 1970 à septembre 1972, il est assistant dans la paroisse du Sacré- Cœur à Boxtel. Le P. Paul Charpentier, Supérieur Général, le nomme assistant général en remplacement du P. Leander De Leeuw (1). Le P. Seraphinus prend en charge les Provinces de Hollande, de Belgique-Nord et du Zaïre ainsi de la Vice-Province du Brésil. Il a à l’époque 65 ans et il a une certaine expérience des affaires de la Congrégation, ayant participé à la préparation du chapitre provincial de 1969. Il arrive à Rome le 6 septembre 1972. Le P. Paul Charpentier le nomme également chargé du contact avec l’Union des Supérieurs Généraux à Rome pour le travail avec le secrétariat de cette instance avec le monde des non-croyants. Le temps de son mandat expire lors du chapitre général de 1975. Retourné à Boxtel, le Père Seraphinus devient archiviste de la province des Pays-Bas et président de l’Association des Retraités. De janvier à juillet 1976, il est vicaire à Woensdrecht. Il étend son service à celui de conférencier auprès des congrégations religieuses, notamment des Oblates. Il meurt à Boxtel, le 26 juin 1980. Ses funérailles sont célébrées dans l’église paroissiale du Sacré-Cœur à Boxtel, le 30 juin. Il est inhumé, en habit religieux assomptionniste, au cimetière de Boxtel dans la concession de l’Assomption. (1) Le P. Leander De Leeuw a été nommé assistant général au chapitre général de 1964, relevant dans ses fonctions le P. Domitien Meuwissen (1952-1964), après le long passage d’un autre religieux d’expression néerlandaise dans la Curie, le P. Rumold Spinnael (1929-1946). Le P. Leander est réélu en 1969, mais, dans l’année 1972, il doit quitter Rome pour des raisons de santé et regagner la Hollande où il meurt dans un accident de voiture, le 23 juillet 1973. La présence d’un assistant général néerlandophone est ainsi établie depuis 1929, en raison de l’importance des effectifs de la Province de Hollande. Le P. Thomas De Leeuw, frère du P. Léander, prend la relève, après le P. Seraphinus Tillemans, au chapitre général de 1975 et il est réélu en 1981. Mais, atteint de troubles cardiaques, il meurt brutalement lors d’un séjour en Hollande le 23 janvier 1986. Il n’est pas remplacé en raison de la proximité d’un chapitre général en 1987. Est alors élu à ce chapitre de 1987 le P. Louis Augustijns, de la Province de Belgique-Nord, de langue flamande, puis réélu en 1993. Au chapitre général de mai 1999, le nombre des assistants généraux est réduit à 4 et, pour la première fois depuis 1929, le Conseil général ne comporte pas de religieux d’expression néerlandaise. Page : 76/76

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (1) 1975-1980, p. 98-99. Lettre du secrétariat provincial n° 151, Boxtel, 1 juli 1980. De Schakel, oktober 1980, p. 120-130. ART Informations, septembre 1972,’n° 33, p. 1; septembre 1980, n° 85, p. 4 Lettre du P. Seraphinus Tillemans au P. Paul Charpentier, Boxtel, 8 octobre 1973. Dans les ACR, du P. Seraphinus Tillemans, correspondances (1937-1975), rapports sur Herkenbosch (1950-1954), notes, documents de travail, visites canoniques re- latifs à son travail d’Assistant général (1972-1975).