Valentinus (Joseph-V.-Louise) HENCKENS – 1928-1992

Zepperen, 1976.
«La localité de Zepperen est un village de 2.600 personnes, situé au
Sud-Ouest de la province du Limbourg, dans la partie néerlandophone de la
Belgique. Jusqu’à ces dernières années, le niveau industriel et culturel
végétait à un niveau assez bas, en dessous des autres provinces flamandes.
Le confort matériel présentait bien du retard comparé aux autres régions du
pays. Mais la pratique religieuse atteignait les 80% de la population et
cette région a donné de nombreux prêtres et religieux. Beaucoup de jeunes
doués avaient la possibilité de faire leurs études dans un séminaire ou
dans une école apostolique. La population de
Zepperen est composée de 10% de cultivateurs, spécialisés dans l’élevage et
les plantations fruitières, de 30% d’employés et
60% d’ouvriers. La communauté
A.A. compte 23 membres dont
20 prêtres dont la moyenne d’âge est de 48,4ans. Mis à part
4 religieux, tous les autres sont engagés dans l’enseignement, sous une
forme variée: enseignants, pastorale religieuse en milieu scolaire. En
dehors de leur travail d’éducation, les religieux se dévouent à des tâches
pastorales, comme aumôniers ou de vicaires ou de catéchistes ».

Religieux de la Province de Belgique-Nord.

Un religieux équilibré et d’heureux caractère.

Louis ou Lowie Henckens, intégralement Joseph- Valentin-Louis, est né le 21 mai 1928 à Opheven, dans la province du Limbourg belge, alors au diocèse de Liège (aujourd’hui Hasselt). Il commence ses humanités au collège des Pères Croisiers à Maaseik (1943-1944), mais les termine à l’alumnat de Kappelle-op-den-Bos (1944-1950). Il prend l’habit religieux le 28 septembre 1950, à Taintegnies, sous le nom de Frère Valentinus. Il y prononce ses premiers v?ux le 29 septembre 1951. « Le Frère Valentinus est ce que l’on appelle un ‘bon caractère, toujours avenant, poli, serviable et aimé de tous. Il aime dessiner, il fait le pain, la cuisine, la couture avec un grand soin. Influençable, doué d’une grande sensibilité, il est un religieux qui voit clair et sait raisonner avec sagesse. Ce frère est remarquable par sa déférence, son sens du dévouement, sa politesse. Il rend énormément de services et sait le faire avec modestie ».Il fait ses études de philosophie à Stabroek où il prononce ses v?ux perpétuels, le 29 septembre 1954, et ses études de théologie à Rome. Il est ordonné prêtre le 22 décembre 1956. « Religieux très sympathique, toujours bienveillant et bien disposé, il est sans malice. Parfois gauche ou maladroit, mais d’une grande délicatesse et d’une forte attention aux autres, il se montre plein de bonne volonté, toujours prêt à rendre service et à tout accepter avec le meilleur esprit ».

Responsabilités et services.

Diverses sont les oeuvres qui lui sont confiées. Pendant neuf ans, il est professeur de religion à l’Institut St.-Aloysius de Zepperen. De 1966 à 1969, il est le directeur de cet Institut. Très apprécié par ses confrères,

le P. Valentinus qui revient à son prénom de baptême Lowie, sait se donner, ose prendre des décisions. Parfois il est jugé un peu expéditif, mais garde toujours le souci du bien commun. Il reste cordial dans ses relations avec les religieux. Travaillant avec la foi du vrai apôtre, il se donne dans les responsabilités confiées avec la modestie de celui qui est ouvrier du Royaume, sans rechercher pour lui-même les satisfactions d’un succès personnel. Puis le P. Lowie va enseigner la religion au collège des S?urs de la Providence à Bruxelles et fait partie de la communauté de Woluwé. En 1972, il retourne à Zepperen, y enseigne la religion et assume la tâche de supérieur de la communauté de 1977 à 1980. Il essaie d’y développer les convictions d’une communauté religieuse en monde scolaire, ouverte aux préoccupations plus globales de l’Assomption: aide aux missionnaires dans la réalisation de leurs projets au profit des pays en voie de développement, accueil des confrères malades ou âgés qui peuvent trouver à l’âge de la retraite le sens d’une présence encore active, dynamisme d’une vie religieuse où se pratiquent plus fortement les temps propres de leur vie commune dans un esprit d’équipe et de partage, collaboration avec les professeurs laïcs, meilleure insertion dans le tissu de l’église locale. Pendant les douze dernières années de sa vie, il est curé de la paroisse de Zepperen.

Personnalité.

Ayant un tempérament sensible, il partage avec c?ur les joies et les peines de ses paroissiens. Doué d’une franche simplicité et d’une bonté désarmante, il est aimé par les vieux et les jeunes. Avec une inlassable énergie, il rend d’innombrables services. Surmené, il se laisse parfois emporter par le découragement, mais une foi profonde l’aide à surmonter les épreuves physiques et morales. Il ne survit pas à l’opération d’une tumeur aux poumons et il meurt à Leuven, le 21 décembre 1992, à 64 ans. Le P. Lowie est enterré au cimetière paroissial de Zepperen.

Bibliographies

Bibliographie et documentation: Documents Assomption, Nécrologe (V) 1991-1993, p. 79-80. Onder-Ons, april 1993, p. 33-41. Rapport sur la communauté de l’Institut Saint-Louis à Zepperen, 1976. Dans les ACR, du P. Valentinus Henckens, correspondances (1964-1968), rapport sur Zepperen (1968).