Wilfried(Jan) Van Den Eede – 1919-2002

Le temps de formation.

Jan est né à Malderen le 12 mai 1919. Il s’est rendu à l’alumnat de Zepperen pour y faire la grammaire de 1932 à 1936. Il a achevé les études secondaires à l’alumnat de Kapelle-op-denBos en 1938. Il est entré au noviciat de Taintegnies et y a prononcé ses premiers vœux le 26 septembre 1939. Il a reçu sa formation philosophique et théologique à St.-Gérard de 1939 à 1946 et y fit ses voeux perpétuels le 26 septembre 1942. Il est ordonné prêtre à Saint-Gérard le 5 mai 1946.

p>Une vie consacrée aux jeunes.

De 1947 à 1949 il est nommé économe à l’alumnat de Kapelle-op-den-Bos. Et à partir de 1949 jusqu’en 2002 il est membre de la communauté de Zepperen. Il y remplit plusieurs fonctions. Il est chargé du recrutement de candidats à la vie religieuse. De ce temps-là le recrutement pour l’alumnat se faisait en parcourant les villages du Limbourg pour visiter curés et parents. Ensuite le Père Wilfried est devenu professeur de néerlandais et de religion en assumant en même temps la charge de surveillant des internes.

b>Une personnalité.

ILse préoccupait de l’agrément de la vie des internes en leur apprenant l’art d’être acteur et interprète de pièces de théâtre. Le Père était lui-même poète, écrivain et agréable causeur. Il possédait le charisme de décrire en quelques phrases des personnages imbriqués dans des scènes normales ou dans des circonstances de vie un peu tendues. Ses articles dans la revue trimestrielle « Hemelvaart » , sous le vocable « Lettre du petit Louis à sa tante Marie », étaient appréciés des lecteurs et des lectrices de la revue de tout âge. C’était un homme très serviable. Les curés des paroisses environnantes pouvaient toujours faire appel à lui pour tout genre de services paroissiaux. Il aimait visiter les malades et ses visites étaient très appréciés car il trouvait toujours des mots encourageants. Il avait le don de l’humour et pouvait par ses paroles perspicaces maintes fois contribuer à résoudre des malentendus en communauté ou en famille. Pendant les vacances scolaires il allait comme aumônier faire des camps de jeunes en montagne organisés par les mutualités chrétiennes. Il était aussi bon compagnon des élèves de l’alumnat qui faisaient des camps. D’ailleurs toute sa vie a été consacrée à l’éducation de la jeunesse.

La retraite méritée.

En 1984 il prend sa pension tout en restant vivre à l’alumnat. Depuis sa chambre ou en se promenant dans les lieux il suit avec attention et perspicacité le va-et-vient des élèves et leur façon de vivre et continue à les décrire d’une façon humoristique. Il écrit encore régulièrement des articles flamboyants pour la revue trimestrielle de la Province « Onder Ons ». Il s’intéresse fort à la vie de la Congrégation et de la Province et ne manque jamais à une réunion ou à la retraite annuelle provinciale.

Les dernières années de sa vie il a souffert de surdité et d’un manque d’oxygène des poumons.

Après plusieurs séjours à l’hôpital et lorsqu’il ne pouvait plus se passer de la bombonne d’oxygène, il s’est rendu compte que la mort n’allait pas tarder et que bientôt il devait faire le passage de sa vie terrestre vers l’autre rive. II est décédé le 12 juin 2002 à l’hôpital Saint-Joseph à St.-Truiden. Voici une citation du Père Lambert, supérieur de la communauté &nbps; : « Nous rendons grâce pour la vie du Père Wilfried parmi nous, lui qui avec l’humour qui lui était propre, ses plaisanteries et ses boutades, pouvait résoudre de temps à autre certaines tensions communautaires et remettre ainsi la vie commune au beau fixe. »

Ses funérailles ont eu lieu le 18 juin 2002 à l’église paroissiale. Il est inhumé au cimetière de Zepperen.


|

Bibliographies