Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Menu
À la une Voir toutes les actualités

Frère Vianney Kim : un séjour en Bulgarie pour découvrir le rite byzantin

Print
Après avoir participé au Pèlerinage National à Lourdes, je suis allé en Bulgarie, à la communauté de Plovdiv où je suis resté pendant trois semaines du 18 août au 8 Septembre pour un temps de stage de découverte.
Frère Vianney Kim : un séjour en Bulgarie pour découvrir le rite byzantin

Frère Vianney Kim

Connaître l'Eglise catholique de rite byzantin

Un séjour de trois semaines est bien insuffisant pour connaître l’Église catholique de rite byzantin, celle de l’Église orthodoxe ainsi que celle de la divine liturgie de Saint Jean Chrysostome. Cependant, en priant avec les Catholiques de rite byzantin et en observant la manière de prier des orthodoxes, il est à remarquer leur vénération envers les icônes et l’importance qu’ils attribuent aux objets liturgiques.

Une épreuve pour la raison

C'était assez frappant pour moi. Si l’esprit rationnel entre difficilement dans la logique du symbole du rite byzantin, surtout que l’on voit la vénération particulière envers les icônes, nous observons que les orientaux n’ont pas beaucoup de difficultés pour entrer dans le monde spirituel à travers les objets symboliques. C'est un sujet qu'il vaut la peine de creuser davantage avec les théologiens orthodoxes.

L'Assomption sur le terrain

Par ailleurs, j’ai été très heureux de rencontrer des frères et des sœurs de l’Assomption de Plovdiv qui sont à la fois très proches et fraternels. Les Assomptionnistes travaillent en étroite collaboration avec les sœurs oblates dans la paroisse et ils animent également un foyer d’étudiants.

Une Eglise très sobre

Lorsque l’Église est trop puissante et riche, on se sent écrasé par l’autorité ecclésiale

L’Église Catholique de Bulgarie m’a donné une impression très positive. Lorsque l’Église est trop puissante et riche, on se sent écrasé par l’autorité ecclésiale, mais j’ai vu une Église très sobre, même pauvre tout en gardant la fraternité.

Le mystère de la foi chrétienne

En découvrant le rite byzantin dans l’Église Catholique et dans l’Église orthodoxe en Bulgarie, je vois combien il est riche de découvrir et de creuser le mystère de la foi chrétienne, car la foi s’exprime d’une manière variée et c’est cela qui manifeste la fécondité et la grandeur du mystère de la Croix.

Une Eglise à l'épreuve

Nous ne pouvons pas ignorer pour autant la difficulté de la mission dans une Église peu dynamique et vieillissante et les orthodoxes sont parfois trop fermés aux frères catholiques et des autres confessions chrétiennes. Mais l’espérance d’avancer sur le chemin de l’unité dans la diversité est plus forte que le scepticisme ou l'indifférence à l’égard de la Mission d’Orient. Que nos trois martyrs bienheureux Kamen, Pavel et Josaphat prient pour la mission et pour la communion de l’Église !

Vianney Kim, a.a