Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Menu

De la Belgique à Madagascar, les écoles assomptionnistes concrétisent l’esprit de famille assomptionniste

Print
Isabelle et Elodie, professeurs au collège d’Alzon à Bure en Belgique avec cinq élèves ont rendu visite au collège d’Ejeda de Tuléar à Madagascar du 10 au 22 avril 2018. Le voyage a été préparé dans la dynamique de collaboration entre les œuvres éducatives de la congrégation assomptionniste.

Des dons matériels dans un esprit de famille

Le Collège d'Alzon à Bure en Belgique fut d'abord un alumnat créé en 1900 avant de devenir l'Institut Marie-Médiatrice, puis de prendre son nom actuel. A Madagascar, les collégiens belges ont offert 18 ordinateurs portables, un groupe électrogène, des livres et du matériel de sport aux jeunes Malgaches. Les écoles assomptionnistes concrétisent ainsi l’esprit de famille assomptionniste dans un contexte difficile.

Les difficultés de l’éducation à Madagascar

Les questions éducatives sont difficiles à Madagascar. Selon le père Joseph Etienne RATALATA, provincial des Assomptionnistes, les enseignants mal payés grèvent fréquemment, compromettant ainsi l’avenir de milliers d’enfants qui constituent pourtant l’avenir du pays.

L’Assomption forme près de 100 enseignants

Pour le père Ratalata, l’héritage que l’Assomption a reçu du Père d’Alzon et de la tradition de la congrégation dans le secteur de l’éducation constituent un moteur important pour relever les défis de l’éducation à Madagascar. Il y a ainsi au moins quatre-vingt laïcs qui collaborent activement avec les Assomptionnistes à Tuléar. Tout cela est possible avec l’appui des bienfaiteurs.