Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Menu

Qu’est-ce qu’une neuvaine ?

Print
C’est une prière répétée neuf jours de suite, par laquelle nous demandons à Dieu une grâce particulière, soit directement, soit par l’intercession d’un saint ou d’une personne déclarée « vénérable ». Voici la neuvaine pour obtenir une grâce et pour que l’Église reconnaisse la sainteté du vénérable père Emmanuel d’Alzon.
Qu’est-ce qu’une neuvaine ?

Emmanuel d'Alzon

Neuvaine pour obtenir une grâce et pour que l’Église reconnaisse la sainteté du vénérable père Emmanuel d’Alzon

Comment prier la neuvaine ?

1. Faire le signe de croix

2. Lire et méditer un moment la petite parole du P. d’Alzon

Jour 1 : Dieu est amour

Dieu le Père m’a donné son Fils ; Dieu le Fils s’est donné à moi et m’a donné l’amour qui l’unit au père ; il m’a fait le temple de cet amour.

Jour 2 : Accueillir l’Esprit Saint

Qu’est-ce que le Saint-Esprit ? C’est la sainteté de Dieu qui vient agit dans votre âme afin que Jésus-Christ se forme en vous.

Jour 3 : Aimer le Christ

L’essentiel, c’est que vous aimiez Notre Seigneur et tout ce qu’il a aimé, c’est-à-dire la Sainte Vierge et l’Église.

Jour 4 : Contempler le Christ

Espérez doucement, fortement, divinement en Jésus-Christ. Vous lui donnerez le silence et il se donnera à vous par l’espérance.

Jour 5 : Imiter le Christ

Tu veux imiter le Christ ? Laisse-lui l’initiative. C’est lui qui va te conformer à son image de la manière qu’il entend. Fais tiens ses sentiments, ses paroles, ses actions. Mesure ta vie à ce modèle.

Jour 6 : Recevoir les dons de la foi

Par la foi, l’homme reçoit la vérité ; et par la vérité, la liberté. Par la charité, il reçoit l’énergie sainte, la force de faire le bien.

Jour 7 : Aimer l’Église

L’Église est une grande incarnation mystique de Notre Seigneur. Je dois l’aimer comme ma patrie. Je dois aimer tout ce qui la fait vivre.

Jour 8 : Aimer Marie

L’Homme-Dieu nous donne sa mère, afin que nous puissions aller, avec une confiance filiale, à celle que Jésus a tant aimée, à qui il a accordé un si grand pouvoir sur son cœur.

Jour 9 : Un Royaume de liberté et d’amour

Cherchons le Royaume de Dieu. Proclamons-le avec toute la plénitude de notre liberté et de notre amour, car Dieu ne veut pas régner sur des esclaves mais sur des hommes libres, sur des fils qu’il puisse aimer d’une tendresse paternelle.

4. Notre Père.

5. Je vous salue Marie.

6. Réciter la prière ci-dessous

« Seigneur Jésus Christ, tu as appelé Emmanuel d’Alzon pour être avec Toi, au milieu des hommes, au service du Père et de son Royaume. Ce service et son amour pour Toi, la Vierge et l’Église, tu l’as poussé à les partager avec des frères et des sœurs à l’Assomption. Aujourd’hui, dans l’espérance et la prière, nous attendons que l’Église reconnaisse la sainteté du Père d’Alzon. C’est pourquoi, par son intercession, nous Te supplions, avec les pauvres et les disciples de l’Évangile, de nous accorder la grâce que nous demandons pour…
Prends pitié ! Partage avec nous ta passion pour le Père et pour l’homme. Fais de nous, par ton Esprit, des ouvriers de ton Royaume. Toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint-Esprit maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

 

En savoir plus sur Emmanuel d'Alzon

30 août 1810
Emmanuel d’Alzon est né au Vigan (Gard) dans une famille aristocratique.

1845-1865
Il fonda la congrégation des Augustins de l’Assomption (Noël 1845). Il lui assigna des buts apostoliques : l’éducation pour former des élites chrétiennes, capables de prendre des responsabilités dans la société ; le travail pour l’unité des chrétiens par le dialogue avec les Orthodoxes ; les pèlerinages de groupes pour que les catholiques réoccupent l’espace public ; des journaux et des périodiques pour la formation d’une opinion publique catholique et la participation des chrétiens aux débats politiques ou de société ; des petits séminaires pour une meilleure formation du clergé ; des orphelinats. – Puis vingt ans plus tard il fonda la congrégation des Oblates de l’Assomption, religieuses missionnaires (1865), pour être au service de l’unité des chrétiens et des plus démunis par des oeuvres et des insertions variées, souvent en collaboration avec les Assomptionnistes.

Lire plus...