Touveneraud, LETTRES, Tome 1, p.349

5 nov 1853 [Nîmes, MILLERET Marie-Eugénie de Jésus Bhse

Sur le point de partir, il se met à ses ordres et aux ordres du P. Laurent.

Informations générales
  • T1-349
  • 318
  • Touveneraud, LETTRES, Tome 1, p.349
  • Orig.ms. ACR, AD 926; D'A., T.D. 21, n. 1833, p. 111.
Informations détaillées
  • 1 PREDICATION DE RETRAITES
    2 LAURENT, CHARLES
    3 ROME
  • A LA R. MERE MARIE-EUGENIE DE JESUS
  • MILLERET Marie-Eugénie de Jésus Bhse
  • le 5 novembre 1853]<1>.
  • 5 nov 1853
  • [Nîmes,
La lettre

Evidemment, Dieu veut nous mettre à notre place, en nous envoyant du mal. J’ai été enroué toute la semaine et j’ai souffert de ma névralgie, tandis que vous n’en pouviez plus. Offrons tout cela à Notre-Seigneur et marchons dans son amour.

J’arriverai vendredi, par le convoi du 3 heures[2]. A partir de ce moment, je suis à vos ordres et à ceux du P. Laurent pour faire de moi ce que bon vous semblera. J’ai si peu de temps à rester! Mais je retournerai probablement vous voir à Pâques, avant mon voyage de Rome.

Adieu, ma fille. Je vous écris au milieu des confessions du samedi.

La retraite commencera quand vous voudrez. Disposez de tout.

E. D'ALZON.
Notes et post-scriptum
1. La date: 7 *9bre 53,* a été ajoutée par la destinataire. Mais le P. d'Alzon a écrit sa lettre <>, donc le samedi 5 novembre 1853.
2. Vendredi 11 novembre.