Touveneraud, LETTRES, Tome 1, p.350

2 dec 1853 [Nîmes, ESCURES Comtesse

Pour ressembler à Jésus-Christ, il faut se crucifier. – Les Petites Soeurs des Pauvres et les vieux et vieilles protestantes.

Informations générales
  • T1-350
  • 320
  • Touveneraud, LETTRES, Tome 1, p.350
  • Orig.ms. ACR, AN 43; D'A., T.D. 21, n. 43, p. 176.
Informations détaillées
  • 1 DEVOTION A JESUS CRUCIFIE
    1 HOSPICE
    1 IMITATION DE JESUS CHRIST
    1 PROTESTANTISME
    1 SALUT DES AMES
    2 ALMEIDA, MADAME D'
    2 VAILHE, SIMEON
  • A MADEMOISELLE AMELIE DE PELISSIER
  • ESCURES Comtesse
  • le] vendredi [2 décembre 1853] <1>.
  • 2 dec 1853
  • [Nîmes,
  • Mademoiselle
    Mademoiselle de Pélissier
    13, avenue Marbeuf, près les Champs Elysées
    Paris.
La lettre

Je ne sais pourquoi je suppose que ma chère fille éprouve un peu de tristesse et qu’il est bon de lui dire quelques mots. Faites, faites toujours effort, quelle que soit la disposition de votre âme, pour vous tenir sous la main de Notre-Seigneur. Souvenez-vous que pour lui ressembler, il faut vous crucifier. Je voudrais bien souffrir quelque chose pour vous et vous rendre très fervente.

Que devient Mme d’Almeida? Ne pourrait-elle pas venir bientôt? Priez-la, de ma part, de savoir des Petites Soeurs des Pauvres ce qui serait nécessaire pour commencer ici, pour elles, un établissement. Si Mme d’Almeida voulait se charger aussi des vieux et des vieilles protestantes, ce serait parfait.

Adieu, chère fille. Il me faut aller à l’office.

E. D'ALZON.
Notes et post-scriptum
1. Le *vendredi* correspond au 2 décembre; le cachet de la poste à Nîmes porte le 3 décembre. Mais il semble que cette lettre, ce <>, ait été écrit avant la lettre suivante (P. Vailhé).