Touveneraud, LETTRES, Tome 1, p.535

11 apr 1855 [Valbonne, MILLERET Marie-Eugénie de Jésus Bhse

Sa joie de les savoir approuvées par Rome.- Il part le 22 et peut recevoir son courrier chez les Résurrectionistes. Il prie pour son frère.

Informations générales
  • T1-535
  • 493
  • Touveneraud, LETTRES, Tome 1, p.535
  • Orig. ms. ACR, AD 995; D'A., T.D. 21, n. 291, p. 166.
Informations détaillées
  • 1 DECRET DE LOUANGE AUX ASSOMPTIONNISTES
    1 PROJET D'UNION AVEC LES RESURRECTIONNISTES
    1 PROVIDENCE
    1 RELIGIEUSES DE L'ASSOMPTION
    2 GOUSSET, THOMAS
    2 KAJZIEWICZ, JEROME
    2 SIBOUR, LEON-FRANCOIS
    2 SIBOUR, MARIE-DOMINIQUE
    3 GENES
    3 ROME
    3 VALBONNE
  • A LA R. MERE MARIE-EUGENIE DE JESUS
  • MILLERET Marie-Eugénie de Jésus Bhse
  • le 11 avril 1855]<1>.
  • 11 apr 1855
  • [Valbonne,
La lettre

Ma chère fille,

Quel bonheur pour moi d’apprendre enfin une approbation de Rome![2]. Enfin, voilà un pas de fait. La Providence fera faire les autres. Envoyez-moi vos pièces, je tâcherai d’obtenir encore quelque chose. On prétend qu’à Rome le meilleur système est de demander peu à peu, et que par cette voie on obtient tout ce qu’on veut.

Je pars pour Rome le 22, mais une fois à Gênes, peut-être prendrai-je la voie de terre. Si vous ne pouviez m’envoyer tous vos papiers du premier coup, vous feriez bien de les adresser chez le P. Jérôme. Ce bon Père m’a écrit ces jours derniers pour m’apprendre qu’il espère toujours la réunion. Je pense que ce sera possible si Dieu le veut, mais je ne ferai plus le pressé sur cet article.

Voilà quelque temps que vous ne me parlez plus du mariage de votre frère. Est-ce qu’il est démanché? Je prie pour qu’il devienne un excellent chrétien. Valbonne me fait du bien. Adieu, ma chère fille.

E. D'ALZON.
Notes et post-scriptum
1. La date a été ajoutée par Mère M.-Eugénie: *11 avril 55.*
2. Le 2 avril, Mère M.-Eugénie écrivait: <>. - Le P. d'Alzon aura à coeur de conduire à terme cette commission pendant son séjour à Rome. - Le 14 février, Mère M.-Eugénie annonçait au P. d'Alzon les voeux de la 30e professe de choeur.