F. Clément, Assomptionniste, en volontariat à Madagascar

Outre la vie communautaire qui est le premier lieu de formation du religieux, j’ai eu la chance d’étudier la théologie et je me suis engagé avec zèle dans le scoutisme et d’autres lieux de vie et de foi. Tous ces apostolats, je ne les avais jamais imaginés avant que l’Assomption m’invite à la mission.

F. Clément Löbel, Assomptionniste

Clément a 30 ans. Il a prononcé ses premiers vœux en 2016 à Juvisy-sur-Orge. Après 3 ans passées au sein de la communauté de Strasbourg et une licence de théologie en poche, Clément a décidé de s’engager comme volontaire à Madagascar, où il enseigne le français et l’informatique à des collégiens.

Tout jeune, j’ai reçu une éducation qui mettait en avant l’ouverture à l’autre et la curiosité scientifique. Cette invitation à la découverte développa chez moi le goût de l’aventure et l’exploration de lieux inédits. Si cette dynamique me pousse aujourd’hui à quitter mon pays pour une année de volontariat à Madagascar, elle m’a d’abord permise de me laisser toucher par la présence et la mission des frères assomptionnistes que j’ai rencontré un jour sur ma route… Quel étonnement fut le mien le jour où j’ai vu qu’il était possible de rassembler des frères de cultures si différentes dans un esprit de famille authentique ! 

Quel étonnement fut le mien le jour où j’ai vu qu’il était possible de rassembler des frères de cultures si différentes dans un esprit de famille authentique ! 

Le Royaume de Dieu était donc la grande cause de cette union des cœurs. Ce fut alors pour moi le signe dont j’avais besoin pour m’engager et à répondre à mes motivations les plus profondes. Après le postulat et le noviciat, je suis dans ma troisième année de profession. Je suis donc en plein milieu de ma formation. 

Outre la vie communautaire qui est le premier lieu de formation du religieux, j’ai eu la chance d’étudier la théologie et je me suis engagé avec zèle dans le scoutisme et d’autres lieux de vie et de foi. Tous ces apostolats, je ne les avais jamais imaginés avant que l’Assomption m’invite à la mission. Si cela a été si profitable pour moi, je suis certain que d’autres jeunes de mon âge, ayant le désir de servir le Seigneur, pourront aussi s’épanouir dans notre belle famille assomptionniste.

Frère Clément Löbel (au second plan) et ses élèves