Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Inscrivez-vous à l'info-lettre

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mercredi 12 juillet

Print
Plusieurs fois par jour, en groupe ou en particulier, les capitulants s’installent dans la chapelle de Valpré.

La couleur de la voûte

Plusieurs fois par jour, en groupe ou en particulier, les capitulants s’installent dans la chapelle de Valpré. Dédié à saint François-de-Sales, l’espace (béni le 29 janvier 1960 par Mgr Gabriel Matagrin) a bénéficié d’une récente restauration de la voûte. Le temps, la flamme des cierges, les odeurs d’encens et la ferveur des fidèles avaient laissé des traces depuis la rénovation totale en 1995 et la bénédiction solennelle qui avait suivi, le 19 octobre 1996. Le chapitre général (Le 33e exactement) accueilli à Lyon en mai de cette année, l’équipe de Valpré a décidé, avec la collaboration de la commission diocésaine d’art sacré, de redonner des belles couleurs fraîches à l’ensemble. Qu’en est-il du résultat ? Un premier sondage ce jeudi avec les capitulants de la seconde session (pour l’Europe) exprime la diversité, l’étendue de la palette des couleurs perceptibles pour nourrir notre vision du réel.

Pour certains, la voûte de la chapelle est désormais de couleur fuchsia, pour d’autres plutôt du côté du rouge. Ou encore un rose, proche de la framboise. Et, pourquoi pas, un ocre, version lyonnaise ? Voilà comme une parabole pour voir en face nos états d’esprit au fil des heures. En fait, après vérification auprès de la direction de Valpré, il s’agit d’une peinture brique (de la marque Seigneurie) connue dans le nuancier des professionnels du bâtiment sous option « Marron Drôme ». Qu’on se le dise. Une note précise que cette couleur de voûte, et du reste de l’édifice, jadis blanche, est « chaleureuse et volontaire. Elle accompagne le cheminement des visiteurs depuis le narthex jusque vers le mur de fond de chœur avec lequel cette couleur s’harmonise. Elle fera un rappel du rouge intense de la croix suspendue sur le mur, tout en étant moins soutenu ».

Rien ainsi n’est laissé au hasard dans nos travaux actuels où les capitulants peuvent en voir de toutes les couleurs avec les yeux et les oreilles. Ce qui me conduit à une dernière suggestion : chaque soir, à la fin des journées bien remplies, libre à chacun d’aller contempler dans le parc de Valpré la voûte céleste celle-ci, aux couleurs de la nuit.

Fr. Robert Migliorini

 

Télécharger l'info-chapitre n°4

Télécharger l'info-chapitre n°4 (version espagnole)